Délégationde Marseille

Le Chœur des Carmes, décembre 2015

« Kiriah yefeifiah »

publié en décembre 2015

Les choristes du Chœur des Carmes nous proposent ici leur quatrième enregistrement, « Kiriah yefeifiah ». C’est un chant séfarade yéménite du 17e siècle en hébreu.
Piyut (poème liturgique) écrit par Rabbi Zecharia ElShahari.
Vidéo réalisée par le Service diocésain de l’audiovisuel.

Voir la vidéo :

Les paroles :

Kiriah yefeifiah

Kiriah yefeifiah masos le’araich
ir ne’emanah (at) lemalkech vesaraich

Yom ezkerah yife’at rabat tzevaich
lach kal’tah nafshi lish’kon chatzeraich

Umi yit’neni (na) a’uf keyonah/k’mo yonim
eshak avanaich, achon(en) afaraich.

Lo shak’tah nashi miyom nedod ra’ayah
miyom gelot banim mibeit meguraich.

Apil techinati lifnei adon olam
yakim she’araimch yivneh d’viraich.

Nir’eh besimchatech kiy’mey sh’not olam
et bo yeshu’atech liv’not g’deraich.

Az tis’mechi la’ad uvetach tesh’vi
yirev shalom banaich mikol avaraich.

Voici les paroles, en français :

Belle ville

Belle ville (Jérusalem), joie pour vos cités
Tu es une ville loyale à ton roi et à tes princes

Je me rappellerai le jour où j’ai vu la splendeur de tes armées
Pour toi mon âme s’est arrêtée pour rester dans la cour de ton château

Et laisse-moi, s’il te plaît, voler comme une colombe
J’embrasserai tes rochers, respirerai tes cendres

Mon âme ne s’est pas calmée depuis l’errance de l’amant
Jusqu’au jour de la révélation de l’enfant, de ta maison.

Je me laisserai tomber devant la grâce du Seigneur de l’Univers.
Il doit faire élever tes portes et construire tes places sacrées.

Nous devons voir ta joie aussi grande que le nombre de jour des années du monde.
Le temps de ta rédemption est arrivé pour construire tes fortifications.

Nous devons donc nous réjouir, à jamais, confiants,
La Paix de ton enfant est préparée comme jamais elle ne l’a été.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne