Délégationde Marseille

Le mot du président

L’action et l’engagement

L'action et l'engagement

publié en juillet 2014

Le printemps est toujours un moment privilégié pour les activités collectives de la délégation.

Cette année encore, nous avons eu beaucoup d’occasions de nous rassembler et de montrer la délégation en marche. Citons dans le désordre la quatrième marche sur les chemins de Compostelle, notre « pèlerinage » à Notre-Dame de la Garde le 24 mai, suivi du voyage de l’Espérance à Lourdes, du 28 mai au 1er juin. Lourdes qui accueillait du 16 au 19 juin les Journées nationales d’études, lesquelles mobilisent le bureau et des animateurs. Citons encore le XXe anniversaire de la « Tournée de nuit » le 27 juin, la journée de l’accueil Espérance avec l’association « Fenêtre sur cour »…

Ces actions sont souvent spectaculaires, elles démontrent la belle vitalité des équipes. Si leur organisation demande à chacun une mobilisation particulière, contraignante, elles sont souvent exaltantes et riches de rencontres, d’ouvertures vers des partenariats novateurs pour des projets séduisants. Elles dégagent aussi une « écume » agréable et positive, tout comme la lecture du rapport d’activité 2013 que nous venons de publier. Nous nous en réjouissons sincèrement.

Pourtant, cette fierté légitime à partager ne doit pas nous faire oublier que l’essentiel, la raison d’être du Secours Catholique se retrouve d’abord dans l’action quotidienne en faveur des plus pauvres ; celle qui, jour après jour, permet aux équipes d’être présentes, disponibles pour écouter, pour orienter, pour valoriser et humblement proposer des chemins à partager ; celle qui, en mobilisant toutes les compétences sur des projets d’avenir, plaide auprès des organismes institutionnels pour influencer les décisions et tenter de faire évoluer les regards face aux situations bouleversantes auxquelles le Secours Catholique est confronté.

Cette dichotomie apparente entre l’image « communicante » et la réalité du terrain nous invite à nous interroger sans cesse, individuellement et en groupe, sur notre engagement.

François Soulage, dont le mandat vient de prendre fin, revient dans le numéro 691 de Messages du mois de juin [1] sur sa propre activité au Secours Catholique : il nous donne des clefs en affirmant notamment sa conviction « que toute société ne peut changer que si elle part d’abord de la situation des plus pauvres » et « que nous nous retrouverons toujours dans cette mission exaltante de mettre l’Évangile au cœur du monde. »

François Buet, prêtre médecin du diocèse et bénévole au Secours Catholique, dans la jolie méditation qu’il vient de publier pour « prier avec frère Luc » [2], le moine médecin de Tibhirine, nous rassure : « l’expérience de notre vulnérabilité ne doit pas nous faire peur. Elle n’est pas un obstacle ; au contraire, elle est un tremplin pour nous unir au Christ. »

Xavier Blanc
Président de la délégation du Secours Catholique de Marseille

[1] Message, n° 691, juin 2014, p. 3 et 12.

[2] François Buet, Prier quinze jours avec frère Luc, moine et médecin à Tibhirine, éditions Nouvelle Cité, avril 2014.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne