Délégationde Marseille

Rudolf, notre ami

Tournées mobiles de nuit

Toujours le sourire aux lèvres, jovial et amène, Rudolf est arrivé à Marseille en 2005. Nos chemins se sont croisés lors de nos virées de nuit à la rencontre de nos amis de la rue.

Rudolf

À l’image d’un proverbe touareg qui laisse à penser que « tout ce que tu fais pour quelqu’un sans lui, tu le fais contre lui », il nous a semblé juste et naturel, un soir d’été 2009, de proposer à Rudolf, au lieu d’un seul petit bout de conversation et de l’habituel bol de soupe, de participer à nos tournées. Tout aussi simplement, avec un léger accent inimitable, Rudolf nous a répondu : « mais bien sûr, pourquoi pas, mais après la soupe !… »

Nous avions amené un gilet fluorescent et un badge à son nom, qui l’intronisèrent compagnon d’équipage dans l’instant. Depuis, notre compagnonnage vit infailliblement au rythme de nos tournées d’un lundi sur deux. Toujours présent et de bonne humeur, Rudolf est le premier arrivé pour préparer la soupe ; connaisseur à juste titre, il la prépare avec soin et la sale juste ce qu’il faut. La plupart de nos amis de la rue connaissent Rudolf et l’apprécient. Polyglotte, il est régulièrement l’interprète indispensable à des échanges plus intelligibles, quand la barrière de la langue tente de limiter nos rencontres à la seule distribution.

Rudolf est « sur le terrain » quotidiennement puisqu’il partage un bout de jardin avec deux de ses compatriotes, aussi connait-il bien Marseille et beaucoup d’itinéraires ou d’endroits susceptibles d’accueillir des personnes sans abri comme lui. Informé, curieux du monde, plein d’humour et toujours prêt à faire un trait d’esprit pour tout de suite partir à rire, nous tous de son équipe, nous pouvons dire que Rudolf fait maintenant partie intégrante de notre communauté de partage. Nous échangeons en toute simplicité et amitié, il n’est pas rare que Stéphane, l’un d’entre nous, l’associe à ses week-ends familiaux dans la Drôme. Il n’est cependant jamais facile, tournée achevée et nuit bien avancée, de le laisser retourner dans son jardinet…

Adine, Karine, Jérôme et Stéphane

Imprimer cette page

Faites un don en ligne