Délégationde Marseille

Zoom sur l’atelier de français de Carnoux-en-Provence

C’est une belle aventure et une réussite qui dure depuis près de dix ans. En partant du principe qu’apprendre le français est un facteur d’intégration, comment cet atelier « mondialisé » a-t-il pérennisé son action ?

Atelier de français de Carnoux-en-Provence

publié en novembre 2012

L’atelier accueille des personnes issues de tous les continents : Afrique, Asie, Europe méridionale et de l’Est et tout dernièrement Israël.

Onze bénévoles de Carnoux et des communes environnantes retrouvent, le lundi et le mercredi après-midi, des adultes désireux d’apprendre notre langue. L’atelier s’est élargi, une pièce est réservée aux jeunes pour du soutien scolaire. Le lundi matin est réservé à l’accueil de huit travailleurs en situation de handicap, venant de l’ESAT [1] Arc-en-ciel de Carnoux et pour lesquels le Secours Catholique a passé une convention d’accueil. Ce petit monde travaille beaucoup mais dans la convivialité et l’accueil fraternel. Les jeunes sont intégrés : l’équipe a jugé nécessaire de mélanger les âges, car il y a souvent plusieurs membres de la même famille ; les jeunes prennent aussi conscience qu’il y a des adultes pour les accompagner. La conversation est faite en français. L’intérêt est d’apprendre à se connaître dans la différence. Ces après-midi permettent également de sortir de l’isolement généré par la méconnaissance de la langue. Pour renforcer les liens entre tous, les grandes fêtes chrétiennes, musulmanes ou asiatiques sont célébrées en commun, au cours d’un repas fait des spécialités de chacun.

Cette expérience est une belle réussite, car des relations amicales se nouent par-delà les origines et les milieux sociaux. Ces liens vont beaucoup plus loin qu’un atelier de français, puisque certains bénévoles s’occupent des démarches administratives, et accompagnent les familles.

L’atelier de français peut s’enorgueillir de résultats superbes : une Polonaise est retournée dans son pays et y enseigne le français ; une Biélorusse avait besoin du français pour terminer une maîtrise d’économie ; une Vietnamienne a réussi du premier coup son permis de conduire ce qui lui a permis de s’intégrer davantage…

Atelier de français
tous les lundis et mercredis de 14 h à 16 h, salle paroissiale
paroisse Notre-Dame d’Afrique
13470 Carnoux-en-Provence

[1] Établissement ou service d’aide par le travail.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne